*Centre Hospitalier Louis Domergue : 

Tél: 05 96 66 46 00

*Police : 

Avenue Casimir Branglidor 

Tél: 05 96 58 24 55

*Gendarmerie : 

La Crique 

Tél: 05 96 58 20 13

*Pompiers
Raisiniers
18 ou 05 96 58 20 37

*La Poste : 

Rue Joseph Lagrosillière 

Tél: 05 96 58 13 13

*Sous-préfecture
Rue Joseph Lagrosillière
Tél: 05 96 58 21 13

*Mairie : 
Avenue Casimir Branglidor 

Tél: 05 96 58 20 12

*Service Municipal de la Culture de Trinité – SMCT : 

Avenue Casimir Branglidor

Tél:  05 96 58 21 62

*Service Municipal des Sports – SMS : 

Palais des Sports 
Beauséjour 

Tél: 05 96 58 48 32

*Cyber Base : 

Quartier Epinette

Tél: 05 96 51 67 32

*Médiathèque : 

Avenue Casimir Branglidor 

Tél: 05 96 58 52 05


Présentation


Trinité, commune de 14.152 habitants est la capitale du nord-atlantique de la Martinique et sous-préfecture de l'île par décret du 15 septembre 1965.
 

Son passé riche et prestigieux fait d'elle un site admirable où se mêlent délicieusement les vieilles pierres et l'architecture moderne, où se côtoient sans heurts les plages de rêve et une nature riche et verdoyante.

Trinité est distante d'une trentaine de kilomètres du chef-lieu, Fort-de-France. On y accède par un réseau fluide, agréable à pratiquer.

Elle se situe en bordure de l'océan Atlantique dans la partie nord-est de l'île. Sa presqu'île, la Caravelle est facile à repérer : c'est l'appendice visible en haut et à droite sur la carte.
C'est l'un des sites les plus prestigieux de l'île.

Son territoire, 4777 hectares, s'étend sur un versant maritime et un versant intérieur dant les terres riches et fertiles abritent des champs de cannes et de bananes qui jouxtent des quartiers ruraux aux noms évocateurs : Bellevue, Tracée, Merveilleuse, Brin d'amour....


Histoire

Mais d'où vient le nom de "Trinité" ?
Née en 1658, Trinité fait partie à l'origine d'un vaste ensemble : la Capesterre, qui ne comportait pas moins de six communes : Lorrain, Marigot, Sainte-Marie, Robert, Gros-Morne, Trinité.
C'est en se détachant de cet ensemble que sa paroisse est créée.
Le père Boulogne est le premier curé dela paroisse, et sa dévotion à la Sainte trinité aura valu ce nom baptismal à la commune, à moins que ce ne soit l'existence des trois quartiers à partir desquels s'est formée la paroisse :

  • Le Petit Brésil (qui aurait accueilli à l'origine des Juifs brésiliens.)
  • La Citerne, au mitan duquel trônait une citerne approvisionnant en eau les habitants.
  • La rue Paille dont les toits des habitations étaient recouverts de chaume.

Le développement de la commune début autour de la vie militaire, principalement à cause des deux fortins installés de part et d'autre du territoire pour parer l'attaque anglaise (Le Fort Ste Catherine, La Batterie de la Caravelle). Aujourd'hui on peut admirer deux de ces canons face à l'hôtel de ville.

 Mais le vrai développement s'amorce quand une politique de développement routier est mise en place. Aisni en est-il quand le gouverneur Blénac autorise en 1678 la communication entre Trinité et Fort-de-France d'une part et Trinité et ses quartiers d'autre part.


La communauté doit alors son développement à la production de cacao, de coton, et de sucre qui fait affluer commerçants, marchands et acheteurs.

La grande baie naturelle prédestinait le quartier à devenir un port fréquenté où nombre de vaisseaux en provenance de Nantes notamment pouvaient accoster en toute sécurité.
Trinité devient alors durant tout le XVIIe siècle et jusqu'au XIXe siècle le port stratégique de la côte atlantique. 

Le sucre et le rhum : une longue histoire

Le XVIIleme siècle est, par excellence, le siècle du sucre puisque dès la fin du XVIleme siècle, les petites propriétés font place aux grandes habitations, les surfaces cannières prolifèrent et l'économie de plantation se met à fonctionner. 

Le Château DUBUC et l'Usine du Galion sont les deux témoins de cette formidable histoire sucrière qui contribua au développement de La Trinité.

Il existe encore une distillerie familiale qui propose un rhum goûté par les connaisseurs. La distillerie Hardy.

Une belle commune dans une île paradisiaque

Le climat de la Martinique est de type tropical maritime.
On distingue deux saisons :

  • Le carême :
    La saison sèche qui s'étire de décembre à mai. Le temps est durant cette 
    période relativement sec, frais. Le ciel est généralement bleu et dégagé.

  • L'hivernage :
    La saison pluvieuse, de juin à novembre. Cette période comprend également ce 
    qu'on appelle la saison cyclonique de juillet à octobre. 

  • La température moyenne varie de 24°c en février à 27°c en août.
  • La température de l'eau de mer est agréable voire idéale. 24 à 25°c de janvier à mars. (27 à 28° de juillet à septembre). 

 

Backend Options

See here all the options you can set in the Joomla Backend of this Theme.

Backend Options

×

Register


Donec id elit non mi porta gravida at eget metus. Nulla vitae elit libero, a pharetra augue. Aenean lacinia bibendum nulla sed consectetur. Donec ullamcorper nulla non metus auctor fringilla. Morbi leo risus, porta ac consectetur ac, vestibulum at eros.



  or   Login
×